Un souffle nouveau

Je m’étais promis ici de revenir faire un bilan de mon travail à la PMI au bout d’un an de pratique.

Le temps passe, j’ai passé le cap de la première année;  J’ai le sentiment que j’aime toujours passionnément notre travail d’équipe, les journées « pesées et conseils » qui sont consacrées à l’accueil des nouveaux nés et des jeunes parents, les ateliers parents-bébés de l’après-midi…

Je me sens remplie chaque jour de la richesse de ces échanges, mais je ne peux pas m’empêcher d’avoir envie d’autre chose. Certaines parties du travail me parlent moins et j’aurais envie de me consacrer pleinement à l’accompagnement des jeunes parents.

Alors je fais un pas de côté, je réfléchis depuis quelques semaines à tout cela, je me questionne sur ce qui me plait le plus dans mon travail à la PMI et dans ma vie.

Je repense souvent à l’accompagnement de la naissance de la petite fille que j’ai vu naître à la maternité à l’automne 2014,

je pense au plaisir de sentir que les mères que j’accompagne à la PMI prennent confiance en elles,

je pense à celles que je vois entrer le regard fermé et que je sens repartir avec le moral regonflé, la confiance retrouvée,

Je pense aux pères qui sont parfois un peu gauches, qui semblent heureux d’entendre mes encouragements, heureux de trouver leur place dans le cocon mère-bébé qui ne leur laisse pas toujours beaucoup de place,

je pense aux mères qui me racontent la naissance de leur bébé, parfois douloureuses, parfois très joyeuses, mais j’entends, dans tous les cas, le besoin de trouver une oreille pour partager ce moment si important,

je pense aux amies, jeunes mamans, que je soutiens par des échanges d’e-mail, parce qu’elles se sentent parfois seules chez elle avec leur si petit bébé, parce qu’elles ont besoin d’être entendues,

celles qui m’appellent de la maternité pour me parler de leur allaitement, de leurs doutes, des débuts difficiles,

je pense à mon ami, papa de deux enfants, qui me dit toujours, « quand tu es dans les parages, on parle toujours de naissance autour de toi »

je pense à tout ça et je me dis que j’ai bien sûr ma place à la PMI mais que je suis en train de cheminer et que l’envie se fait plus forte de devenir Doula.

En fait pour être honnête, j’ai la sensation d’être déjà une doula dans l’âme.

j’entends les petites voix qui s’élèvent: Doula ? mais c’est quoi une doula ?

Il y a quelques temps, moi aussi, je ne savais pas encore ce qu’était une doula.

Une doula, c’est une femme qui accompagne, de manière non médicale, les femmes et les couples dans leur cheminement de parents.

Elle peut être contactée dès le début de la grossesse (où même avant parfois, quand les parents ont un projet de grossesse). Elle accompagne la mère et plus largement le couple, durant la grossesse, elle écoute, elle répond aux questions, elle peut les aiguiller vers d’autres professionnels si besoin. La doula peut-être présente à la naissance du bébé pour encourager, soutenir, écouter, ou juste être là, en douceur… Ensuite après la naissance, elle peut accompagner les familles dans les débuts de vie du bébé et dans la découverte de leur nouvelle vie à trois.

Un peu par hasard, mais j’ai l’impression qu’il n’y a jamais vraiment de hasard, j’ai découvert il y a quelques semaines la page facebook des doulas de France.

j’ai pu ainsi en savoir plus sur le métier, sur la formation de Doula et j’ai pu participer le week-end dernier au module « Positionnement et éthique de la doula de Doulas de France ».

J’ai passé un week-end intense, un peu comme dans une bulle, avec beaucoup de bienveillance, de beaux échanges entre femmes qui aspirent toutes à accompagner des couples dans leur projet de devenir parents.

la charte des doulas de France me parle particulièrement, je me sens sincèrement en phase avec elle. (elle peut-être lue ici)

Voilà, j’avance, je réfléchis à quand démarrer tout cela. j’ai un peu la trouille, j’avoue, de quitter mon petit cocon protecteur de la PMI. J’ai des craintes, la peur de quitter ma vie de « salariée », de travailler de manière indépendante (je pense déjà à l’importance de me créer un réseau tout autour vers lequel je pourrais guider les parents si besoin). Et en même temps, l’envie est bien là, de me lancer dans cette nouvelle voie…

J’envisage de suivre, dans quelques mois, la formation de Doula à « l’Institut de formation Doulas de France », de me former aussi à d’autres choses qui pourraient enrichir ma pratique en tant que Doula (sophrologie, chant prénatal…)

voilà, c’est dit, rien n’est figé, mais cela me fait plaisir de partager cette idée.

La suite dans quelques mois…

Publicités

5 réflexions sur “Un souffle nouveau

  1. C’est génial, ça, Leslie.
    J’avoue que pour notre part, plus c’était médicalisé, plus on était en confiance.
    Mais j’admire ton cheminement et la façon dont tu te laisses guider par tes passions.
    Bisous et bon courage, you can do it!

    • Merci de ton joli message d’encouragement Agnès! Ça me fait chaud au cœur! 💗 grosses bises à vous 4 et bon courage à toi aussi pour le concours, je pense à toi 👍

  2. J’aime ton cheminement et comme tu oses te remettre en question pour mieux te trouver. Je suis certaine que tu ferais une excellente doula ( j’ai découvert cela à Maurice). Tu t’investis tellement dans tout ce que tu entreprends que tu ne peux que réussir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s