notre allaitement

18 mois aujourd’hui
18 mois de vie
18 mois d’allaitement
18 mois lovées l’une contre l’autre
18 mois de jours (et de nuits!) rythmés par les tétées
18 mois avec des hauts
18 mois avec des bas
18 mois où j’ai entendu mille fois  « votre lait n’est plus assez nourrissant », ou encore  « vous n’avez sans doute pas assez de lait »
18 mois pendant lesquels je suis devenue militante

18 mois qui m’ont permis de changer mon regard sur l’allaitement

18 mois où j’ai découvert qu’on pouvait allaiter son bébé plus de 6 mois

18 mois pendant lesquels j’ai tenu bon dans les moments de doute
18 mois de confiance en moi
18 mois de confiance en toi Ma Petite
18 mois et aujourd’hui je me demande « jusqu’où » nous irons dans notre allaitement, si ce sera toi qui décidera d’un sevrage naturel quand tu seras prête ou bien si ce sera moi qui en aurais envie. J’y pense en me demandant si ce moment est proche ou encore lointain, en me questionnant sur cette nouvelle relation à mettre en place entre nous quand nous n’aurons plus ce lien. Tu sembles si indépendante le jour puis de nouveau chaque soir je sens ton besoin de maintenir notre lien lacté quand tu t’endors…

Je ne sais pas où nous allons, mais je savoure ces moments de bonheur avec toi avant de passer à autre chose… dans quelques jours, semaines ou mois.

Happy 18 mois Ma Petite

image

Publicités

GTT

En préambule de la semaine mondiale de l’allaitement, aujourdhui à 11h, dans de nombreuses grandes villes de France, des parents ayant fait le choix d’allaiter leur enfant se rassemblent pour une photo de mamans allaitant leur bébé/bambin! Plus qu’une photo, c’est bien sur l’occasion  de communiquer autour de l’allaitement, d’informer les futurs parents et de partager un bon moment!
Toutes les infos sur l’événement et sur les lieux de rassemblement sont en ligne sur le site de La Grande tétée.
Cette année, je ne peux pas participer physiquement à la grande tétée mais voici ma contribution virtuelle à cette belle initiative!
Une photo souvenir de la toute premiere tétée de Ma Petite. Nous ne l’avions pas prévu ainsi, mais Ma Petite a décidé de naître à la maison, mise au monde par son Papa (j’en ai déjà parlé un peu ici)! Quand Lulu  l’a posée sur mon ventre, elle a rapidement attrapé mon sein et s’est mise à téter vigoureusement, elle ne l’a plus quitté pendant un long moment: pendant que nous attendions les pompiers tous les 4 (avec son Papa et Ma Grande), puis quand les pompiers nous ont emmenés dans leur camion jusqu’à la maternité!
La plus surprenante des rencontres et aujourd’hui une belle complicité entre nous deux qui passe notamment par notre allaitement.
La photo est prise par Lulu à notre arrivée à la maternité, Ma Petite a son petit poing bien serré et tète avec force, ça lui ressemble!Image

S’investir!

Depuis de nombreuses années je ressens l’envie de m’investir dans des projets mais je me suis longtemps réfugiée derrière le travail en me disant que je n’avais pas le temps! Je m’investissais dans des petits projets en tant que parent élu au conseil de parents de la crèche des enfants par exemple mais jamais dans un projet qui me tienne à cœur profondément.
Cette année, c’est l’année du changement, après la naissance de mes deux filles j’ai décidé de quitter le milieu de la communication dans lequel je travaillais depuis une dizaine d’années pour aller vers de nouveaux horizons (j’en parlerai dans un prochain billet!)
En attendant de démarrer mes nouveaux projets en 2014, je ne travaille plus, j’ai donc du temps (enfin si on peut appeler temps les quelques heures par jour que j’arrive dégager quand ma grande est à la crèche et ma petite endormie pour une micro-sieste dont elle est la spécialiste!)… ce temps j’ai donc envie de lui donner un sens!
Quand ma petite est née, j’avais l’envie profonde de l’allaiter longtemps, de suivre ses besoins et aussi les miens, de tisser ce lien unique que peut créer l’allaitement… Rien n’a vraiment été facile depuis sa naissance, débuts d’allaitement plutôt difficiles puis lorsqu’elle à eu 6 mois tout s’est compliqué, j’ai douté de pouvoir continuer à mener à bien cet allaitement qui me tenait tant à cœur.
J’ai manqué de soutien de la part de mon médecin, du médecin de la crèche et des professionnels de santé de la PMI dans laquelle je me rendais régulièrement pour faire peser ma fille. Aucun n’a su me guider et le seul conseil que j’ai reçu était de sevrer mon bébé car « mon lait n’était plus assez nourrissant » et « à 6 mois il était temps de passer à autre chose! »… Mais ce n’etait pas du tout mon souhait! Avec le soutien du père de mes filles, j’ai eu la force de pousser la porte d’une réunion de La Leche League… Moi qui pensais y trouver des mères au foyer un peu hippies et pro-couches lavables, j’ai découvert tout autre chose, j’ai remballé toutes mes idées reçues et j’ai rencontré des mamans toutes différentes mais surtout toutes bienveillantes qui m’ont écoutée et aiguillée pour aider ma fille dans sa prise de poids. Grâce à ces échanges, j’ai été soutenue et confortée dans mon choix d’allaiter ma fille et dans ma capacité à être la maman que je désirais être!
Il y a quelques jours lors d’une réunion à laquelle je continue de participer activement, l’animatrice qui m’a énormément soutenue dans les moments difficiles, m’a proposé de devenir à mon tour animatrice bénévole de la Leche league… j’ai été emue, touchée par cette proposition et hyper excitée à l’idée de pouvoir m’investir au sein de cette belle association. En même temps j’ai été stressée de savoir si j’arriverais à bien m’y investir… Au fond de moi je sens que l’envie de m’investir est profonde mais j’ai toujours la crainte de devoir reculer car trop prise par ma reconversion professionnelle en cours et ma vie de maman déjà bien prenante…Je vais donc tenter de prendre une part active au sein de l’association,  dans un premier temps en tant que « maman active » au sein de notre groupe de réunion avant de, peut-être dans quelques temps, faire la démarche de devenir animatrice bénévole ? … Un nouveau challenge donc à suivre!

P1370754