La mousse au chocolat des Lulus 

Ma recette facile du moment c’est la mousse au chocolat. Je l’ai retrouvée au hasard de mes rangements récents dans un de mes cahiers de recettes! 

Grand plaisir pour les filles et pour toute la famille de la redécouvrir! 
Pour réaliser 6-7 petits ramequins de mousse au chocolat des Lulus, il faut prévoir:

– 200 grammes de chocolat noir (j’utilise les pistoles icôniques de Valhrona – fort fort fort en chocolat Guanaja 70% de cacao, plus d’infos ici)

– 5 œufs (à température ambiante)

– 40 grammes de beurre doux

– 25 grammes de sucre semoule 

Faire fondre le chocolat et le beurre au micro-ondes doucement. 

Séparer les blancs des jaunes. 

Battre les blancs en neige bien fermes après y avoir ajouté une pointe de sel. 

Une fois le mélange chocolat/beurre fondu, y ajouter le sucre et les 5 jaunes d’œuf. 

Mélanger à la maryse pour obtenir une pâte bien homogène. 

Incorporer ensuite doucement les blancs au mélange chocolaté en prenant soin de ne pas casser les blancs. 

Placer la mousse dans des petits ramequins. 

Réserver au réfrigérateur une nuit pour une mousse bien compacte et bien ferme. Pour une mousse plus légère, plus aérée, ne laisser refroidir que 6 à 8 heures et déguster!

 😋 miam 😋 


Dans mon ramequin préféré illustré par Nathalie Choux 

Le Granola des Lulus

Il y a quelques temps nous changions nos petits déjeuners pour le Miam-o-fruit. Un petit déjeuner à base de fruits, de graines… On adore, mais nous avons envie de changement, donc depuis quelques semaines, nous testons une nouvelle recette vraiment chouette, même les filles l’adorent! Le matin, nous dégustons un bol de fromage blanc avec une cuillère de miel et du granola!

Le granola, qu’est-ce que c’est? Un mélange de flocons d’avoine et de graines (fruits à coques) légèrement grillé au four. Chez les Lulus, on adore!

Ingrédients

  • 200g de flocons d’avoine
  • 200g de fruits à coques (amandes, noisettes, noix, noix du brésil, noix de cajou) concassées dans le bol avec un pilon
  • 3 cuillères à soupe de sirop d’érable
  • 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille

La recette

Préchauffez le four, chaleur tournante à 150°.

Commencez par concasser dans un grand bol les fruits à coques, l’idée est de les réduire en petits morceaux, mais pas en poudre (donc on évite d’utiliser le mixeur qui fait plutôt de la poudre que des morceaux!)

Mélangez ensuite les flocons d’avoine et les fruits à coques en morceaux. Ajoutez 3 cuillères à soupe de sirop d’érable et 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille. Bien mélangez le tout.

Étalez uniformément sur une feuille en silicone sur une plaque qui va au four.

Laissez dorer au four 10 minutes, puis mélangez grossièrement pour que le granola grille uniformément. Remettez au four pour 10 minutes et reproduire la même manoeuvre 3 fois.

Après 30 minutes, remettez enfin au four pour 5 minutes (donc 35 minutes de cuisson au total).

Laissez refroidir sur la plaque et conservez ensuite dans un contenant en verre.

MIAM!

Une autre idée de recette de Granola ici

IMG_5655IMG_5656IMG_5657IMG_5658

notre apéro de rentrée 

La rentrée est passée, mais j’ai envie que l’été dure, de prolonger un peu plus encore la liberté des vacances, les soirées qui s’étirent en longueur autour d’un apéro et des discussions sans fin.

Cet été nous avons redécouvert les rillettes de notre amie d’enfance. Une recette toute simple mais que nous aimons beaucoup. Chez nous, les petits comme les grands l’adorent! Nous réalisons cette recette régulièrement depuis notre retour à Paris pour nous sentir encore en vacances, juste un peu encore …

Ingrédients:

– une boîte de rillettes de thon (à l’huile ou nature)

– une boîte de fromage frais type St Moret

– le jus d’un demi citron

– un bouquet de ciboulette ciselée

– un peu de crème fraîche épaisse (c’est mon ajout personnel, ça rend la texture des rillettes plus onctueuse)

Réalisation:

On émiette le thon, on y ajoute le fromage, on écrase le tout à la fourchette.

On ajoute ensuite le jus de citron, la crème fraîche et on termine par la ciboulette ciselée.

On place les rillettes au frigo une heure avant de servir!

Pour les grands, on en fait des petites tartines sur du pain de campagne; pour les petits, pas besoin de pain, nos filles adorent dévorer ces rillettes à la cuillère!

Les tartes maison de notre été 

J’aime l’été et je crois que ce qui me réjouit le plus quand mes vacances approchent c’est l’idée de m’adonner à mon plaisir estival numéro 1: pâtisser des tartes aux fruits et les déguster en famille et entre amis. 
Me voici en vacances depuis un peu plus d’une semaine, et j’ai du en réaliser une demi douzaine déjà! 

Avant la réalisation de la tarte, mon grand bonheur c’est d’aller cueillir les fruits directement sur les arbres du jardin : mirabelles ou reine-claude. Je secoue un peu l’arbre, je regarde tomber les fruits et les filles se précipitent avec plaisir pour ramasser les précieux trésors et me les confier! 

C’est l’occasion aussi de faire découvrir à mes petites parisiennes en vacances les insectes locaux, petits vers et autres fourmis qui se régalent des fruits déjà tombés au sol depuis un moment… 
Pour la pâte sucrée (et un peu sablée je trouve!), je la fais moi même, une recette facile à réaliser et qui a toujours du succès. Voici la recette:
– 250 grammes de farine T45

– 125 grammes de beurre doux

– 70 grammes de sucre semoule 

– Une grosse pincée de sel de guérande

– 1 œuf (à température ambiante) 
Je mélange à la main la farine, le beurre mou en morceaux, le sucre et le sel pour commencer à former une boule et j’ajoute à la fin l’œuf entier qui me permet d’avoir une pâte souple et humide. 

Je la filme (avec du Cellofrais) et la place au frigo 15 minutes environ (pas trop longtemps car elle ne doit pas durcir complètement au risque d’être trop difficile à étaler!) 

L’été dans les maisons de vacances je n’ai pas forcément de rouleau à pâtisserie mais j’adore étaler la pâte à la main. Je place deux grands morceaux de films plastique (cellofrais) sur mon plan de travail et j’y place mon pâton de pâte, je l’étale ensuite doucement à la main comme de la pâte à modeler jusqu’à obtenir un rond de la taille de mon moule. 

Le film plastique me permet de transvaser facilement ma pâte dans mon moule! 

Je pique ma pâte étalée dans le moule et j’y mets une couche de confiture (fraise ou framboise) ensuite j’y place mes prunes coupées et je saupoudre généreusement de sucre pour contrebalancer l’acidité des fruits. 

Je place ma tarte au four environ 35 minutes à 180 degrés. À la sortie du four, les fruits sont encore un peu liquides sur la tarte, je laisse donc la tarte au four (que j’ai éteint) pour qu’elle s’assèche un peu pendant une quinzaine de minute! 

Notre plaisir: déguster notre tarte le soir, une fois les enfants couchés, avec une petite tisane de thym Serpolet (fraîchement cueilli dans la montagne par nos amis!)  miam! 

   
    
    
    
  
   

Une recette iranienne

Une petite recette de printemps découverte grâce à une amie iranienne.

il s’agit du « Mast o khiar », pour simplifier je dirais que c’est un peu comme un tzatziki avec son petit côté frais et vert que j’adore, mais avec en plus un mélange sucré salé apporté par les raisins et l’oignon rouge (qui est assez doux).

Je partage cette recette, qui fonctionne très bien pour un apéro-dinatoire, on sauce simplement avec du bon pain. miam!

Les ingrédients:

  • 2 pots de yaourt grec
  • 1 concombre
  • 1 petit oignon rouge
  • 1 poignées de raisin sec
  • 1 poignée de noix concassées en petits morceaux
  • de l’aneth
  • des feuilles de basilic
  • des feuilles de menthe
  • de l’ail en poudre
  • sel

La recette:

On épluche le concombre et on l’épépine. Au mixeur on le râpe finement (comme des carottes râpées). On fait la même chose avec l’oignon (éplucher et râper finement au mixeur).

On mélange dans un petit saladier les 2 pots de yaourt grec, le concombre, l’oignon auquel on ajoute les raisins, les noix et les herbes finement ciselées.

On saupoudre ensuite un peu d’ail et on ajuste l’assaisonnement avec le sel en fonction de son goût.

Le Mast-o-khiar se place au réfrigérateur quelques heures pour être dégusté bien frais.

Bon appétit!

photo

Notre kit de champignons

Nous faisons régulièrement pousser des graines dans la cuisine: Fenugrec, haricots Mungo (soja!) … Les filles aiment surtout les voir pousser, nous on aime les manger avec Lulu!

Il y a quelques semaines, j’ai offert à Lulu un kit « prêt-à-pousser », des champignons dans une jolie boite tout prêts à éclore après quelques jours d’arrosage.

Notre premier kit reçu, n’a pas fonctionné. Après 15 jours d’arrosage quotidien, aucun champignon à l’horizon. J’ai contacté l’équipe de « prêt-à-pousser » et j’ai reçu un adorable message  de Lucile me disant qu’on me remplacerait sans soucis mon « kit paresseux ».

Deuxième kit reçu il y a un peu plus d’une semaine et jolie réussite puisque nous avons découvert après quelques jours d’arrosage seulement les premières pousses de pleurotes gris!

Voir pousser des champignons dans sa cuisine, c’est assez chouette!

Les filles se sont levées chaque matin en courant dans la cuisine (surtout Ma Petite qui est complètement fan du concept). Ma Grande, quant à elle, avait surtout envie de les déguster!

Nous avons profité du départ en vacances chez leur Mamie de nos filles pour  faire un bon déjeuner en amoureux à la maison et déguster nos pleurotes gris! miam!

Pour acheter un kit, c’est par là!

Les +++:

  • Le fait que les champignons soient produits en France par une petite PME française.
  • Les champignons sont bio!
  • le plaisir de voir pousser des champignons dans sa cuisine (ça fait 3 fois que je le dis, vous aurez compris que j’adore!)
  • Montrer aux enfants le fonctionnement de la pousse, les impliquer dans l’arrosage quotidien.
  • Le moment de la récolte où on profite enfin de nos champignons!
  • Après la récolte, si on diffuse la photo de nos champignons sur la page Facebook de prêt-à-pousser, un kit sera envoyé gratuitement à l’école de notre choix! 

Le moins (franchement c’est vraiment pour être tatillon!)

  • La texture des pleurotes gris, un tout petit peu caoutchouteux après cuisson (nous avons peut être trop attendu avant de les récolter!), mais le goût était super parfumé!

Petit reportage photo de la pousse, de la récolte et de la dégustation:

P1390381P1390408P1390410P1390416P1390421P1390435P1390438

Une histoire de pommes

Depuis que Madame Craie nous a offert le plus chouette des cadeaux (dont je rêvais secrètement depuis des mois), c’est à dire: ce pèle-pomme de compétition,  on n’arrête plus de manger des pommes chez les Lulus.

Des pommes sous toutes leurs formes!

Des pommes en morceaux; Les filles se battent littéralement pour savoir qui utilisera le pèle-pomme, c’est assez drôle à voir (pour la variété, nous avons opté pour les « Juliet » – bio).

Des pommes en compote; Le pèle-pomme nous simplifie bien la vie aussi. (Pour la variété, on choisit plutôt des « Canada »)

Et bien sûr, des pommes en tarte!

Ce weekend j’avais envie de tester cette sublime recette,  mais pas le temps de m’atteler à la confection d’un bon caramel alors j’ai juste fait une « tarte aux pommes express » dont voici la recette:

  • un rouleau de pâte feuilletée (chez Picard, c’est la meilleure, je trouve, car elle a un bon goût de beurre. Je la décongèle lentement dès le matin au réfrigérateur pour préparer ma tarte en début d’après-midi)
  • 3 pommes (j’ai pris des pink lady, comme conseillé par « c’est ma fournée », elles sont un peu acidulées et cuisent assez lentement)
  • 1 pomme supplémentaire pour faire une petite compote afin de tapisser le fond de la tarte.
  • un peu de sucre en poudre
  • un peu de beurre doux

La réalisation:

Préchauffez le four à 180 en chaleur tournante.

Étalez la pâte sur votre plaque (sur une plaque qui n’attache pas en silicone ou sur du papier de cuisson). Je n’utilise pas de plat, je recroqueville juste un peu les bords de la pâte pour faire un mini rebord. J’enfourne 10 minutes  au four la pâte (on peut utiliser des billes de cuisson pour que la pâte ne gonfle pas).

Je prépare une petite compote avec une pomme, coupée en morceaux, que je fais cuire doucement à feu doux dans une casserole. (Ou alors plus rapidement au micro-ondes)

Je pèle, grâce à mon pèle-pommes, mes 3 pommes et les coupe ainsi en lamelles très fines (à la mandoline, le résultat pourrait être parfait aussi!). On pourra choisir de faire revenir à à la poêle les lamelles de pommes avec un peu de beurre et de sucre pour qu’elles rôtissent avant de passer au four!

Je dispose sur ma pâte, précuite, la compote de pommes et les pommes en lamelles.

Je saupoudre de sucre et j’ajoute quelques morceaux de beurre!

J’enfourne environ 40 minutes à 180 degrés (en surveillant bien la cuisson, les pommes doivent être dorées).

On adore, le croustillant de la pâte feuilletée, l’absence de croûte de la tarte, la douceur de la compote du fond de tarte qui contrebalance bien le côté acidulé des pommes « Pink Lady »!  Miam!

Pour parfaire le tout, ce weekend était le jour de la distribution mensuelle de jus de pommes de notre producteur à l’amap; Accord parfait entre notre tarte au pommes maison et jus de pommes (presque!) du jardin.

photo 3

photo 2