Le vide-grenier

le

Elles ont quémandé quelques pièces à droite et à gauche. Un euro auprès de leur mamie, un euro auprès de leur tata, un autre auprès de leur tonton… Trois euros en poche pour aller dénicher quelques trésors. La brocante du village c’est un peu en train de devenir notre rituel annuel, je l’aime ce vide-grenier car tout s’y passe à l’ombre des noyers. 

Les habitants du coin on fait du tri chez eux, vider les caves, garages et greniers. 

Un peu de rangement chez eux pour faire des heureux chez les vacanciers du coin qui dégoteront quelques vieilleries à rapporter sur Paris !

Certains ont ressorti les typiques carafe Ricard que l’on trouve à chaque brocante, j’en ai compté 7 dans ce vide grenier! 

Les allées sont larges, il y a peu de stands. À l’entrée deux ou trois commerçants locaux sont installés, il y a ceux qui vendent les traditionnels pets-de-nonne, sorte de petits beignets frits sucrés et bien sûr ceux qui fabriquent et vendent leur pain au levain et quelques confitures maison, les fruits de saison, reines-claudes et mirabelles de leur jardin… Tout vient d’ici tout sent divinement bon et donne envie…

Nous démarrons notre visite, nous déambulons dans les allées, je briefe les filles pour qu’elles ne dépensent pas leurs trois euros dès les premières visites de stand !

Moi j’ai l’œil pour dénicher les polypockets d’époque. Cette année j’en ai trouvé deux dès le premier stand je ne suis pas peu fière de mon butin!

Ma petite a eu un coup de cœur phénoménal pour un licol de poney, un vrai ! Un licol dont elle rêvait depuis des mois… Nous l’avons négocié et acheté, elle était muette de bonheur pendant tout le reste de la visite du vide grenier.

Et que dire de sa joie quand elle a pu quelques jours plus tard poser sur son poney « flocon » le dit licol turquoise à cœurs noirs, elle était si fière et heureuse !

Ma grande de son côté est devenue la reine de la négoce: des « clubs des cinq », une belle bande-dessinée de l’étalon noir, une broche dorée à moitié cassée négociée à 0,50 €. C’était amusant de la voir compter ses pièces, se demander s’il lui restait assez de sous pour acheter tel ou tel objet.

J’ai aimé les voir toutes les deux gambader librement, en confiance, regardant les objets les plus petits sur les stands, ceux que je n’aurais pas vu avec mon regard d’adultes, en demandant l’histoire de tel ou tel objet à son propriétaire. On s’est bien amusées toutes les trois, c’était un joli moment entre filles! Vivement l’année prochaine que l’on recommence …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s