Le Sud

Il y a quelques jours nous avons pris toutes les trois le TGV du soleil, direction le Sud.Nous avons redécouvert:

Ce soleil qui réchauffe tout

Les ratatouilles de papie

Les câlins doux et enveloppants de Mamie 

Les marchés qui sentent bon le miel, les figues, la tapenade et les olives 

Les filles qui créent de jolies amitiés en quelques minutes

Leurs éclats de rire

Leurs cheveux blonds qui deviennent presque blancs au soleil 

Leurs petits corps presque nus au bord de la piscine

Le temps pour moi de lire tranquillement pendant qu’elles jouent à leur rythme 

Découvrir Ma Petite nageant toute seule sous l’eau et Ma Grande peaufineant ses compétences de nageuse déjà aguerrie 

Le plaisir de les voir s’endormir le soir en quelques minutes épuisées par leur journée 

Les discussions à la tombée de la nuit sur la terrasse éclairée par la bougie à la citronnelle 

Le carnet de vacances offert par Mamie dans lequel Ma Grande prend soin de noter chaque jour une phrase.

5 jours plein de douceur 

Et déjà, sur le chemin du retour, dans le TGV qui nous ramène vers Paris, j’ai le cœur un peu lourd d’avoir quitté ma maman, leur Mamie, mais je savoure aussi le plaisir de me remémorer ces petits bonheurs

De les avoir vécus, ici et maintenant, dans le moment présent, pleinement.

Le goût sucré de ce début de vacances avec mes filles 

Et la joie de savoir que nous nous reverrons bientôt,

que ce n’est que le début de l’été aussi pour nous et qu’il promet d’autres bien jolis moments ☀️

Slow week-end

un week-end tranquille, chez nous, à regarder la pluie tomber par la fenêtre, en nous sentant bien au chaud, tous les quatre.

Un week-end entre nous, comme nous n’en avions pas eu depuis longtemps.

Depuis le début d’année, je me sens un peu prise par le rythme de mes nouveaux projets, tout tourbillonne et semble aller vite; alors c’était bon pour quelques heures de prendre le temps, tout simplement.

au programme: des cookies maison, du granola maison au petit-déjeuner, des perles Hama, la visite de ma soeur et son petit Wael, les rires des enfants qui s’entremêlent, leurs cris de joie à l’idée que les invités restent dîner, un redémarrage de la course à pied sous la pluie (4km, youpi!), redécouverte dans des cartons de notre cave des lectures de mon enfance. Quel plaisir de les faire découvrir aux filles. Je suis toujours aussi fan de Biscotte Mulotte, un petit mulot qui habite dans une classe de CP et qui échange avec les élèves. j’ai sauté de joie en le retrouvant ce matin dans un vieux carton! J’ai aussi retrouvé toute ma collection de « Marmouset », qui a un peu vieilli, mais que les filles ont dévoré avec ses sujets sur le vie, la naissance et aussi la mort…Nous avons pu sortir une petite heure, entre deux averses, nous avons tout de même été surpris par un déluge, et sommes rentrés trempés comme des soupes. Une bonne excuse pour se faire des gaufres, un jus pomme-carotte-gingembre et un bon chocolat chaud. le week-end s’est achevé autour de jeux de société, les filles ont adoré.

C’était chouette ce slow week-end. Nous sommes à la fois épuisés par les filles et en même temps remplis de leurs rires et de leur énergie.

Me voici prête à attaquer la semaine et ses nouveaux projets…

fullsizerender

img_4790

fullsizerender-1img_4792img_4803

img_4816img_4815img_4822img_4827

 

 

Le cœur plein d’amour

 Elles sont là près de moi, me racontent sans reprendre leur respiration leur semaine de vacances loin de moi,: la neige qui fait scruitch scruitch quand on marche dedans, la musique à tue-tête dans la voiture, les chansons chantées à 5 voix, les gros mots appris avec leur copain, elles me les disent en ricanant, super fières de braver l’interdit, la première fois sur les skis pour Ma Petite, comment elles ont manié la luge (« parce que tu vois pour freiner il faut faire comme ca maman », en mimant le dérapage contrôlé…), le bonhomme de neige, avec son visage fabriqué avec des Pepito (les papas sont créatifs!), la tartiflette sur les pistes…je suis heureuse qu’elles me racontent, je suis heureuse qu’elles passent des moments si doux avec leur papa, et je suis heureuse aussi d’avoir eu du temps sans elles. Du temps pour réfléchir à mes projets, du temps en silence, du temps pour mon accompagnement en tant que doula, du temps pour faire quelques travaux dans l’appart’ (ce fameux joint de baignoire qui était noté dans mes résolutions de début d’année depuis 3 ans au moins!). Je me sens à la fois incapable de partir à l’étranger sans elles, trop d’angoisse pour moi la maman stressée qu’il leur arrive quelque chose en mon absence, et à la fois je sens profondément cet immense besoin de respirer. Il y a eu cette mode des « mères indignes » qui revendiquaient le besoin d’être elles, d’être femmes et pas seulement des mères, en ce moment fleurissent les mères parfaites d’instagram… je ne me sens pas indigne, je ne me sens pas parfaite. j’ai juste besoin de vivre sans elles parfois, un besoin vital, pour ne pas étouffer, pour ne pas m’épuiser, que ma source d’amour pour elles continuent d’être bien vivante . Je ne suis finalement ni une maman poule, ni une maman louve, ni une maman cool. Je suis moi, une maman tout simplement, souvent stressée, parfois maladroite mais pleine d’amour pour mes filles et si heureuse de les voir grandir. Elles sont si belles et si elles. 

Sans elles

48 heures sans elles.

48 heures à nous.

Depuis que je suis mère je sens à quel point ma perception du temps a changé. Je cours, je vis à 100 à l’heure, le boulot, la fin de journée qui n’est jamais une fin mais plutôt le début d’une deuxième journée avec elles.

Dès moments où j’essaie d’être la pleinement pour elles même si parfois il y a des loupés car je suis trop fatiguée pour être vraiment disponible. Je suis là physiquement mais pas vraiment là dans ma tête. 

Heureusement, on est deux, on s’appuie l’un sur l’autre, on prend le relai quand l’un de nous n’en peut plus. 

On partage tout, mais on court souvent après le temps, ce temps rare, précieux, ce temps pour nous. 

Avant de les avoir, avant d’être mère, je ne me rendais pas compte de tout le temps libre que j’avais; La liberté de faire ce que je souhaitais, quand je le souhaitais. 

Aujourd’hui, j’ai le sentiment souvent de manquer de temps mais j’ai aussi pris conscience qu’avant elles je ne savais pas apprécier le temps à sa juste valeur. Aujourd’hui, grâce à elles, mon temps libre prend plus de sens. Je mesure à quel point il est précieux. J’ai envie d’en prendre soin, de mieux l’utiliser.

Ce weekend, nous avons savouré le fait d’être ensemble, tous les deux, de préparer un bon dîner, de penser à nos nouveaux projets, de nous offrir avec un peu d’avance un joli cadeau de Noël, de regarder un film, de faire une sieste, de voir nos amis proches, de faire du sport.

Parfois quand on est parents on s’oublie un peu, soit même, son couple. Ces moments à deux sont précieux et nous font vraiment du bien…


Merci aux Mamies et aux Papis qui nous offrent régulièrement ce temps…

Ma grande Petite

Ma Petite fête ses 3 ans aujourd’hui,
3 années passées comme un tourbillon.
Je regarde en arrière et je repense à ton arrivée fracassante Ma Petite (qui n’est plus si petite déjà)
Nous rions ensemble en famille à chaque fois que nous quittons Paris et que nous passons devant l’hôpital où ta grande sœur est née et dont elle est très fière. Tu demandes, comme un rituel, car tu connais parfaitement la réponse, « et moi je suis née où alors? » La réponse de Ma Grande te fait toujours sourire « dans le lit de Papaaaaa et Mamaaaaan! »
Tu es un petit ange, un petit elfe, une petite souris, à la fois espiègle et douce.
Je me rappelle notre premier regard et ce lien si fort qui se tissait déjà entre nous. Tu étais là, comme une évidence, notre deuxième fille, tu complètes parfaitement notre famille.
J’aime ta malice, l’étincelle pétillante que tu as toujours dans le regard. Les heures que tu passes à nous faire des câlins, à te lover dans nos bras comme un petit Koala. J’aime entendre tes grands éclats de rire qui remplissent la pièce quand ta sœur te raconte des choses rigolotes.
Comme ta Grande sœur, j’aime te voir grandir. Aujourd’hui, pour tes 3 ans, tu fais de nous les parents de deux grandes filles, nous quittons nos années entourés de bébés, de purées, compotes et autres couches!
Je me réjouis des années à venir, du plaisir que j’éprouve à te voir entrer prochainement à l’école maternelle, et à t’entendre me dire « tu sais, je suis une Grande Maman! »
Joyeux anniversaire Ma Petite 💕

IMG_6131.JPG

IMG_6132.JPG

IMG_6133.JPG

Les vacances vues par nous 4

Les vacances se sont terminées hier pour nous, retour à Paris, sous la pluie et avec un gros rhume pour moi! Mais, cela n’efface pas l’énergie emmagasinée pendant nos quelques jours au soleil.
Je me suis amusée à demander aux filles et à Lulu ce qu’ils avaient aimé pendant cette semaine de vacances.
Voilà ce qu’ils m’ont répondu!
Ma Grande a aimé:
– « voir ma cousine Nana » (de 5 ans son aînée, elles ont joué ensemble aux playmobils et Ma Grande a adoré suivre sa cousine partout comme son ombre)
– le poney (comprendre la ballade à dos de poney que nous avons fait ensemble. Elles étaient chacune sur leur poney, et ont pu randonner plus d’une heure dans la garrigue.)
– « la balançoire du jardin »
– « la piscine » (les filles se sont baignées presque tous les jours dans l’eau à 19 degrés avec leur Papa et leur Papi… Brrrr moi je n’y ai glissé que mes orteils, il est loin le temps où je plongeais dans la Manche!)
– « voir mes Tontons, mes Tatas et mon Papi »

Ma Grande ne voulait pas rentrer samedi, elle a profité à fond de sa semaine. Elle m’épate, elle grandit, elle s’intéresse à tout! Elle a tout de suite adopté la maison de vacances que nous avions louée et nous a dit « maman, Papa, j’aimerais bien avoir une maison comme celle là! »

Ma Petite a aimé:
– La piscine
– La balançoire
…pour faire comme sa sœur … Mais elle a ajouté:
– « Les deux ça » (comprendre les deux chats de sa cousine, qu’elle a poursuivis dans le jardin durant toutes les vacances)
Les vacances lui ont beaucoup plus aussi même si je l’ai sentie plus perdue que sa sœur par le changement de lieu. Elle nous a souvent dit « je veux rentrer à Paris! » Et était heureuse de retrouver son univers hier.

Nous avons réfléchi avec Lulu et nous sommes posés la même question, quel bilan faisons nous de cette semaine?
Lui a particulièrement aimé:
– Le soleil
– La piscine (tel père, telles filles!)
– Le fait que nos filles soient adorables, pas de crises de toute la semaine, c’était vraiment agréable!

Moi j’ai apprécié le fait de:
– Nous retrouver en famille, trois générations réunies (Papi, Lulu et ses frères, les amoureuses des frères et les 4 petites filles)
– Flemmarder dans le hamac de la maison de vacances
– Aller à la plage pour profiter des premiers rayons de soleil de l’année
– Faire une magnifique randonnée de plus de 2 heures dans l’arrière pays. Ma Petite sur mon dos, Ma Grande marchant devant, montant les rochers jusqu’au sommet (je suis très fière d’elle!)
Une belle semaine, vivement les prochaines vacances ☀️

IMG_5422-0.JPG

IMG_5419.JPG

IMG_5421.JPG

IMG_5418.JPG

IMG_5416.JPG

IMG_5417.JPG

IMG_5420.JPG

Quelques jours au soleil!

Un peu plus de 3 mois de boulot, 90 jours de ce nouveau rythme, je me sens bien à la PMI mais ce break de quelques jours avec Lulu et les filles je l’attendais depuis plusieurs semaines. Une grande envie de souffler, de recharger les batteries.
Passés le stress des valises, le départ en train à 7h du mat’ et la fatigue de ces premières heures, je découvre ça:

IMG_5335.JPG
Et ça, ça fait du bien, du soleil, des minutes calmes dans un hamac, une journée à la mer, des apéros en famille qui n’en finissent pas, des jeux de cartes et de dés (dont le qwixx, une chouette découverte!), les pieds dans la piscine, des minutes à observer les poules dans leur enclos, des salades cueillies dans le jardin juste avant d’être dégustées … On est bien, on ne fait (presque) rien… Sweet, sun, family and fun!