L’histoire de ma robe

Quand j’ai pensé à la réalisation de ma robe de mariée, j’ai eu envie de reprendre contact avec Maud Benéteau. J’avais rencontré Maud un peu par hasard (même si je ne crois pas vraiment au hasard) dans un petit café de créateurs de mon quartier quelques années auparavant. J’ai pensé à son esprit créatif, à la fois sobre et original, à la passion qu’elle a de son métier, à son exigence aussi du travail bien fait.

Je l’ai appelée en me disant que peut être nous pourrions avancer ensemble. De jolies retrouvailles autour d’une grenadine un soir de semaine et nous étions parties dans l’aventure de la création de ma robe.

J’avais des envies assez précises, des craintes aussi, que Maud a balayées.

J’avais des modèles de robe en tête, et cela collait plutôt bien avec ma morphologie d’après Maud.

J’avais un peu peur de partir de zéro et j’ai donc été faire un essayage avec mon amie Amélie de « because I’m little » qui est créatrice et qui a donc été de très bon conseil. Nous avons passé un joli moment toutes les deux dont je me souviendrai longtemps, entre fou rire et émotion.

J’ai essayé le style de robe que j’avais imaginé et dont nous avions parlé avec Maud et elle m’allait presque comme un gant.

Avec cette base et mes envies bien en tête, Maud a pu me faire trois propositions. Une d’elle était juste mon rêve de robe, j’étais hyper émue de la découvrir en croquis.

Maud à beaucoup travaillé de son côté et nous avons fait les premiers essayages de toile au mois de mars (M-4). La toile ressemble un peu à du lin; C’est comme un patron grandeur nature, dans lequel nous avons pu couper directement sur moi, pour rendre la robe plus courte ou alors pour ajuster la forme de certaine découpe.

Ce travail précis, d’orfèvre, m’a passionnée.

Chaque essayage était une nouvelle découverte. Une folle excitation.  Je me suis laissée guider quand Maud m’a proposé des choses qui me questionnaient. À chaque étape ces propositions se révélaient être parfaites pour moi. Le choix des matières, du bustier en forme cœur, le petit gilet en dentelle qui n’était pas prévu mais qu’elle m’a proposé avec justesse et la petite touche finale, le nœud dans le bas du dos qui est une des choses que je préfère dans notre robe.

La veille du mariage civil, j’ai enfilé ma robe de mariée pour le tout dernier essayage.

J’ai senti que cette robe était parfaite pour moi.

Je suis émue et touchée de voir à quel point Maud a passé du temps a confectionner ma robe, notre robe.

La robe dont je rêvais…

Cette robe me ressemble tellement que j’ai l’impression de l’avoir dessinée moi-même, c’est tout le talent de Maud 💗 Merci!

Quelques jours avant le mariage, Maud s’est piquée en faisant une petit retouche sur ma robe et m’a dit « Si la couturière se pique en confectionnant la robe de la mariée et qu’une goutte de sang reste sur le vêtement, cela signifie le bonheur éternel pour le couple… » J’y crois fort 💗

Publicités

Une réflexion sur “L’histoire de ma robe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s