Le vide-grenier des Lulus

Faire du tri à la maison, vendre des choses moins utiles (ou plus du tout!), nous en parlions depuis un moment mais je n’avais jamais eu le courage de me lancer dans cette aventure!
Je lis plein de bouquins en même temps en ce moment (sans jamais réussir à en finir aucun, c’est terrible) et notamment deux très chouettes livres sur le rangement: « la magie du rangement » de Marie Kondo et « l’art de l’essentiel » de Dominique Loreau.
Bref tout cela m’a inspiré un peu et a réveillé en moi l’envie de me lancer dans la participation à un vide grenier!
Alors quand il y a quelques semaines ma Maman et sa sœur ont participé avec beaucoup de succès à leur premier vide-grenier, cela a fini de me convaincre.
Quelques jours plus tard, je découvrais qu’un vide-grenier était organisé non loin de chez moi, dans mon quartier, et j’ai donc réservé un stand de 2 mètres pour 20€. J’ai préparé cette journée scrupuleusement en triant tous les vêtements de bébé des filles, en sélectionnant des objets « vendables » dans mon placard plein à craquer et dimanche dernier j’ai été « vendeuse de vieilleries en tout genre » toute une journée durant!
Après cette folle journée j’ai eu envie de faire un mini-bilan.
J’avais lu ce guide du brocanteur occasionnel qui m’a bien inspirée, j’ai repris ici ce qui m’a semblé le plus utile et ajouté quelques éléments!
Voici les « trucs » que nous avions prévu et qui nous ont bien servi:
– être deux sur le stand presque toute la journée. Ça permet de se relayer (pause pipi!), d’avoir toujours un œil sur le stand car parfois il y a vraiment beaucoup de monde en même temps,
– mais être deux sur le stand, cela sous-entend aussi qu’il faut prévoir un mode de garde pour les enfants. Les filles étaient gardées par leur Mamie Choco et sont passées nous voir quelques minutes dans l’après midi. C’était très chouette de partager ce moment avec elle, mais à la fois compliqué à gérer (« oh non Maman, tu veux vendre mes deux super peluches! Je veux pas! Je veux pas! » … Nous parlons ici de deux vieilles peluches avec lesquelles les filles ne jouent plus depuis des lustres!!!)
Niveau matériel:
– une table de tapissier pliante et quelques cagettes en plastiques à poser au sol devant la table. Pour attirer un peu plus le chaland je conseillerais de faire un effort sur la présentation, ce que je n’ai pas fait (pourquoi pas prévoir une jolie nappe!)
– un portant pour les vêtements (ainsi ils sont mieux mis en valeur sur les ceintres qu’en vrac dans un carton!) merci à ma grande sœur pour cette chouette idée de dernière minute
– une bâche et un parapluie en cas de pluie (soyez prévoyants!). Pour nous, il a fait très beau dimanche, le chapeau à bords larges prévu m’a bien sauvé la vie (prévoyez aussi une crème solaire et des lunettes de soleil, j’avais zappé et j’avais donc un joli coup de soleil sur les épaules dimanche soir!).
– prévoir une couverture, des vêtements chauds, mettre plusieurs épaisseurs de vêtements pour pouvoir s’effeuiller dans l’après midi! À 7 heures du matin, il faisait vraiment très très frais lors de la mise en place du stand!
– prévoir du ravitaillement pour tenir toute la journée (thé chaud dans un Thermos etc…)
– en terme de vente, savoir à combien vous voulez vendre les objets (sans les étiqueter tous, je trouve que c’est galère à faire et que ça ne sert a rien!). Par exemple, je savais que je voulais vendre les vêtements entre 1 et 3 euros (pour les plus jolis et les moins portés); pour les sacs à main de marque que j’avais et certains produits de puériculture (comme un mobile, un tapis d’éveil) je m’étais fixée des prix planchers pour ne pas aller en deçà lors des négociations! Certains « clients » sont rudes en affaire mais il ne faut pas hésiter à résister et à ne pas vendre à tout prix, surtout en début de journée.

Notre ressenti en fin de journée:
– nous sommes crevés! Réveil à 6h et remballage du stand vers 19h30. Vraiment une belle journée mais épuisante physiquement. Le réveil à 6h du matin était nécessaire car c’est moins stressant d’arriver avant tout le monde et de s’installer tranquillement sans avoir 3 véhicules qui klaxonnent derrière le votre pour que vous déchargiez en 4ème vitesse!
– nous avons adoré le côté sociologique du vide-grenier: observer les différents types de publics qui participent au vide grenier, ceux qui marchandent, ceux qui racontent pendant des heures à qui ils vont offrir tel ou tel objet, ceux qui passent sans un regard vers nous, celles qui sont enceintes de leur 5e enfant, celles qui attendent leur premier…
– nous avons chaleureusemt
copiné avec nos voisines de stands et avons même échangé nos numéros de téléphone. L’ambiance était vraiment très familiale et agréable, ce qui a rendu la journée encore plus douce.
– Le soleil était au rendez-vous et ça nous a donné le sourire aussi; J’aurais sûrement moins aimé passer la journée sous la pluie.
– j’ai vendu, pour la rondelette somme de 15€, LE truc invendable selon Lulu: un vieux landau de poussette (années 80 je pense) trouvé dans un local poubelle! Le petit couple de Hipsters qui l’a acheté était plus que ravi… Et moi aussi!
– En terme de vente, les livres ont eu beaucoup de succès, ainsi que tout le matériel de puériculture et les vêtements enfants (que j’avais triés par âge et plié avec attention!)
– et cerise sur le gâteau , nous avons globalement très très bien vendu et je vais pouvoir m’acheter le petit bijou d’appareil photo dont je rêve depuis quelques temps!
Bref à refaire… Mais pas avant 2 ou 3 ans que je me remette de mes
émotions!

IMG_5949-2.JPG

IMG_5950-2.JPG

IMG_5951-1.JPG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s