Dixième mois

Ça avait un peu mal commencé: un appel de ma formatrice le lundi matin du premier jour de stage à 8h45 alors que je devais commencer à 9h. Elle m’informe que mon stage en PMI est annulé pour des raisons internes à la PMI.
Je suis très très très déçue.
La PMI, pour Centre de Protection Maternelle et Infantile, est un centre public, dans lequel les enfants peuvent être suivis sur un plan médical gratuitement de leur naissance jusqu’à l’âge de 6 ans. Ce stage était mon premier choix de stage optionnel, j’avais vraiment envie de découvrir le travail de l’auxiliaire de puériculture dans cet environnement professionnel.
Je suis juste devant la PMI puisque j’arrive toujours en avance le premier jour, alors je décide d’entrer et de me présenter quand même. La PMI est lumineuse, l’espace est agréable, et je suis accueillie par le sourire d’une auxiliaire de puériculture… je suis d’autant plus déçue. Elle m’explique la situation mais me dit également que je commence demain dans une autre PMI de la ville! Ouf! Mon stage en PMI aura bien lieu, je suis soulagée!
Le lendemain je découvre enfin MA PMI, toute petite, pas très lumineuse, mais je suis accueillie par une équipe chaleureuse et une maître de stage qui semble avoir l’habitude d’être tutrice et surtout qui aime partager son expérience.
Alors c’est parti, je découvre une autre vie que la mienne, un autre univers que le mien où la PMI est un cocon protecteur pour des mamans souvent dans des situations précaires, elles y trouvent un réconfort, une écoute.
J’ai tout aimé durant ce stage, la bienveillance des professionnelles, le travail d’équipe, sentir que les choses n’ont pas besoin d’être dites, les auxiliaires se comprennent en un regard tant elles ont l’habitude de travailler conjointement et tant elles connaissent bien « leurs » familles de la PMI.
La mixité du public rencontré, quelques familles de bobo, des cadres sup’ tout juste débarqués de leur Italie natale, des familles de gens du voyage, de nombreuses familles hébergées par le 115, des papas inquiets, des mamans seules…assez loin parfois de mes repères culturels et sociaux.
J’ai adoré entendre les familles me parler de leur culture, de leur mode de vie « au pays » pour certaines, comprendre leur différence, leur richesse.
Il y a eu des moments difficiles, où les familles sont tellement perdues qu’elles s’en prennent au personnel de la PMI. Il faut toute l’union de l’équipe et le soutien de la responsable de structure pour tenir le coup dans ces moments là. Les moments d’échanges entre les membres de l’équipe sont nombreux, autour du déjeuner notamment pour débriefer sur les familles, comprendre ce que l’on aurait pu faire différemment, pour désamorcer les conflits qui affleurent parfois…
J’ai aimé passionnément écouter les mamans me raconter la naissance de leur enfant lors des premières pesées à la PMI. J’ai écouté avec plaisir cette parole autrefois partagée avec les familles, tradition qui se perd dans nos cultures plus individualistes où les mères sont finalement assez seules.
Parler d’allaitement, les aider
à bien placer leur bébé au sein, écouter les douleurs et rire aussi ensemble des petits bonheurs.
Après ces 4 semaines, je sais que c’est là que j’ai envie d’être, j’ai trouvé ma vocation …

IMG_3998.JPG

La PMI dessinée par une petite fille en consultation

Publicités

8 réflexions sur “Dixième mois

  1. Ah Madame Lulu, je je suis émue de lire te dernière lignes ! Je suis tellement heureuse que tu aies trouvé ta place, celle qui n’attendait que toi depuis toujours en fait !
    Profites bien de ta semaine « off » et gros bisous de nous tous

  2. c’est formidable de vous lire, merci pour ce partage, ça donne tellement envie ;-))) merci merci merci !!!!! et bon stage !!!!

  3. bonjour, j’ai parcouru votre blog, coté reconversion professionnelle. je vous dis bravo. je suis à peu pres dans le même cas sauf que je suis au niveau du bilan de compétence…. et j’aimerai si cela vous dérange pas vous poser des questions. type enquête professionnelle-metier. vous avez du le faire avec votre bilan de compétence. d’autant plus que, comme vous, j’ai deux filles, 10 ans, et je veux tout changer.
    merci par avance. et bon courage pour la suite de votre stage.

  4. Bonsoir
    comme convenu je vous ai envoyee un message avec un petit questionnaire. Merci de vitre collaboration. A bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s