Un dimanche à la campagne

Ce dimanche, nous avons quitté Paris pour quelques heures, nous étions invités en famille chez ma collègue Madame B. Ce n’était pas une invitation comme les autres, c’était une invitation à découvrir sa maison de campagne mais surtout son petit cheval. Bien sur, j’en avais parlé aux filles, bien sur, elles étaient très excitées.

À l’annonce de notre escapade les questions avaient fusé de toutes parts « c’est un vrai le poney de Madame B.? Il a vraiment 25 ans? comment il s’appelle ? Quelle est la couleur de sa robe (Ma Grande connaît le terme et adore l’utiliser alors que Ma Petite lui dit « n’importe quoi les poneys ça a même pas de robe! »  ? Pourra-t-on monter sur son dos? » … Bref elles étaient déjà prêtes avant même de découvrir l’endroit.

Ce dimanche matin, ma Petite s’est réveillée en me demandant si c’était bien aujourd’hui que l’on verrait « Badin des Champs », elles n’ont pas rechigné à monter dans la voiture et durant  tout le trajet se sont chamaillées pour savoir qui allait monter la première sur le dos de Badin.

Il faisait froid et humide dimanche, nous avions mis nos gros pulls en laine et nos grosses chaussettes de ski. Sur le pas de la porte nous attendait le chat, un petit chat perdu qui, semble-t-il, avait adopté la maison de Madame B quelques semaines auparavant. Il n’avait pas encore de nom, alors les filles l’ont baptisé Mistigri et on s’est tous dit que cela lui allait plutôt bien. Madame B. nous a accueilli avec un chocolat chaud et des viennoiseries immédiatement engloutis par les filles. Et puis c’était l’heure déjà d’aller chercher Badin au pré, le début d’une folle journée pour mes filles. Les petites étoiles n’ont pas quitté leurs yeux de la journée. Nous avons découvert un Badin couvert de boue, dévorant les petites carottes que nous lui avions apportées. Ma petite a voulu immédiatement grimper sur son dos tout boueux pendant que Ma grande suivait en sautillant derrière le cheval. Nous l’avons ensuite chouchouté, étrillé, bouchonné, peignée, sellé, cajolé…

Ma Grande a enfin pu monter sur son dos et ne l’a plus quitté durant les deux heures de randonnée. Une belle randonnée dans la forêt environnante à la découverte de la nature, des jolis châteaux de la région. Nous avons pris le temps de regarder autour de nous, respiré fort et profondément. Ma grande voulait trotter souvent, Madame B. courait à côté du cheval, cela nous faisait rire. La balade s’est terminée vers 15 heures, nous étions congelés et prêt pour savourer le déjeuner fait de rôti au pruneaux et de frites promis aux filles le matin même. Elles ont joué avec le chat, dessiné « Badin des champs » en l’observant à la fenêtre, fait des puzzles ou encore joué à la poupée. Dans le calme, paisiblement, c’était doux, nous étions bien tout simplement.

P1320277P1320323P1320369P1320370P1320427P1320428P1320431

Publicités

2 réflexions sur “Un dimanche à la campagne

  1. Très joli petit reportage! Tu as bien un don pour conter vos moments de la vie, ça transparaît dans tes histoires, c’est toujours agréables à lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s