« Sweet sixteen »

Comme chaque année nous nous retrouvons tous les deux autour d’un bon déjeuner, pas d’enfants (merci les copains pour le kidsitting), une bonne table, toujours la même dans la jolie ville de nos vacances et juste nous deux, dans le calme. Attablés derrière nous, une bande d’amis, des jeunes trentenaires avec un bébé de quelques mois, qui dort durant tout leur déjeuner. Nous sourions en repensant à nos débuts de parents. À notre premier été avec notre Grande et comme tout nous semblait facile avec elle… 
Nous sommes des jeunes mariés d’un an seulement mais des vieux parents déjà.
Nous profitons de ce moment pour nous parler de nos envies, de nos projets pour l’année à venir. C’est ici que nous avions pris la décision il y a deux ans de nous marier!

Aujourd’hui, nous échangeons sur nos envies de voyages, nos idées d’échange d’appartement pour les vacances, de travaux chez nous, 10 ans déjà que nous habitons notre appartement et l’envie de faire évoluer notre cocon, avec pour commencer l’idée de faire du tri pour nous concentrer sur l’essentiel…

Les heures passent, des heures rien qu’à nous, je ne me lasse pas de nous deux, de nos tête à tête qui nous nourrissent tant, de nos 16 ans ensemble.

16 ans, c’est un peu le « Sweet Sixteen » des adolescentes américaines. La célébration de l’entrée dans une nouvelle période de notre vie, comme si notre amour n’était plus tout à fait adolescent mais en chemin vers l’âge adulte. Nous grandissons ensemble. Je ne pense pas que l’on puisse s’aimer plus, mais avec les années on s’aime de mieux en mieux. 

Cette année nous avons eu plus de temps pour nous individuellement, nous sommes chacun mieux dans nos corps, mieux dans nos têtes pleines de jolis projets, cela se ressent dans notre couple aussi. Plus épanouis individuellement, nous nous épanouissons davantage à deux.

16 ans et toujours le plaisir d’avancer ensemble sur le même chemin. 

Comme un joli clin d’œil ce soir, nous participons à la fête du village voisin, toute la bande est là, parents comme enfants, nous savourons les meilleures glaces mangées depuis longtemps; Et sur la piste de danse, le chanteur de 70 ans accompagné par sa musicienne du même âge à l’accordéon chante à tue-tête une chanson de Christophe Maé (si si!) que je connaissais pas « il est où le bonheur, il est où? » … alors je me dis qu’il est là le bonheur, il est là 💗…

Publicités

7 ans 

J’aime le mois de juin comme peu de mois. Ce mois où je suis devenue maman pour la première fois. Comme chaque année à l’approche du 4 juin, je regarde avec douceur autour de moi les ventres des mamans arrondis en pensant à toi, à nous.

Je me souviens de tout, mais aujourd’hui je repense surtout à l’attente, ce mélange d’impatience et d’excitation à l’idée de te rencontrer, enfin. J’ai la sensation d’avoir vécu intensément tous ces moments, ces derniers instants de moi, de nous deux avec ton Papa, « juste avant toi ». Je me revois, allongée sur un plaid au parc, lisant des magazines, finalisant le choix de ton prénom avec ton papa. Ces journées à t’attendre, ces journées au temps suspendu, ces journées à te couver, à te garder bien au chaud dans mon ventre, à te protéger; Ces journées à t’imaginer dans le premier pyjama choisi à deux pour toi avec ton papa, à imaginer aussi la couleur de tes yeux, de tes cheveux, la douceur de ta peau; Ces journées à ne pas imaginer, aussi, à quel point ton arrivée dans nos vies allait tout changer. 

Ma Grande, 7 ans de toi déjà, 7 ans de moi maman, 7 ans de nous deux parents. 

Tu grandis, tu me rends fière.

Cette année tu as lié de vraies amitiés, les premières qui semblent fortes et solides, tu as appris des leçons de vie, notamment que tu peux faire ce que tu désires à partir du moment où tu le fais dans le respect des autres, tu as vécu tes premières soirées pyjama, tes premiers mots d’amoureux griffonnés sur une feuille. Tu as appris tant de choses à l’école, tu t’es passionnée pour la mythologie grecque, le français, la lecture, les automates, les robots, les dabs’, les « doudous à gros yeux » de chez Ty, la magie, la danse…

Ton caractère franc et entier – parfois un peu trop – s’affirme de plus en plus.

Je découvre un peu plus chaque année,

Ton entièreté,

Ta force,

Ton indépendance,

Ta curiosité, 

Ton envie de tout découvrir de la vie.

Comme chaque année, et de plus en plus au fil des ans, je suis émerveillée par le fait d’avoir pu avec ton Papa créer une si jolie personne. La magie de la vie qui, du mélange de nous deux, t’a vu naître. Je ressens un mélange de fierté, de bonheur, de gratitude. 

Continue à m’émerveiller Mon premier bébé, Ma 7 ans, Ma « Grande pas si Grande ».

Je suis si heureuse et si chanceuse d’être ta Maman 💗MERCI

Joyeux 🎈anniversaire 

Ta Maman qui t’aime